Port de Saint-Pierre : grande houle du 12 mai 2007

Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil > Météo > Plan de secours Evénements météorologiques dangereux

Plan de secours Evénements météorologiques dangereux

Source : Préfecture de la Réunion
Plan présenté le 31 mai 2007, applicable immédiatement
http://www.reunion.pref.gouv.fr/  le portail de l'Etat à la Réunion  


Consignes individuelles aux populations

Le plan « Evènements météorologiques dangereux » se substitue au plan de secours spécialisé «fortes pluies» de 1991 qui ne prenait pas en compte les vents forts, les orages et les évènements maritimes tels que les fortes houles. Il a pour ambition de mettre un terme à une certaine banalisation par la population des avis de Météo-France comme on a pu récemment le constater lors de la forte houle du 12 mai au 14 mai 2007 et faire acquérir des réflexes comportementaux identiques à ceux acquis par tous avec le plan « cyclone ».

Cinq zones ont été définies (sept pour la houle). 
St-Pierre
se situe dans la zone n° quatre.

Pour chaque type d’évènement, le plan défini des niveaux de risque et le cas échéant des seuils associés, tels que définis ci-dessous :

1. Fortes pluies, deux niveaux ont été définis :
 risque de fortes pluies 20 à 50 %
 risque important de fortes pluies > 50 % : 4 seuils y sont associés : 70 mm/3 h ; 100 mm/6 h ; 150 mm/12 h ; 200 mm/24 h

2. Orages, deux niveaux ont été définis :
 risque d’orage 20 à 50 %
 risque important d’orages > 50 % : il n’y a pas de risque associé

3. Vents forts, deux niveaux ont été définis :
 risque de vents forts 20 à 50 %
 risque important > 50 % : les seuils associés sont les rafales entre 100 et 150 Km/h en pointes

4. Fortes houles, un seul niveau de risque :
Il n’y a aucun seuil associé s’il s’agit de houle cyclonique : pour les houles polaires ou d’alizés : H1/3 > ou = 4 mètres. 
La formule H1/3 signifie que la hauteur prévisionnelle correspond à la hauteur moyenne du 1/3 des vagues les plus hautes. 
Ce qu’il faut retenir c’est que la hauteur maximale peut atteindre deux fois la valeur indiquée :
exemple, pour une houle H1/3 > ou = à 5 mètres, la hauteur maximale susceptible d’être atteinte sera de 10 mètres.

 

 Consignes Fortes pluies

Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation météorologique en écoutant les informations diffusées dans les médias par Météo-France et les autorités.
· Ne vous déplacez qu’en cas de nécessité.
· S’il vous est absolument indispensable de vous déplacer, soyez très prudents, respectez, en
particulier, les déviations mises en place.
· Ne tentez jamais de franchir, à pied ou en voiture, les ravines et les rivières en crue
ou qui peuvent l’être soudainement, ainsi que les radiers submergés.
· Signalez votre départ, votre destination et votre arrivée à vos proches.
· Dans les zones inondables, prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos
biens face à la montée des eaux, même dans les zones rarement touchées par les inondations.
· Prévoyez des moyens d’éclairage de secours et faites une réserve d’eau potable.
· Si vous utilisez un dispositif d’assistance médicale (respiratoire ou autre) alimenté par
l’électricité, prenez vos précautions en contactant votre établissement de santé ou votre association de prise en charge.
· Faites attention à l’eau du robinet : ne pas oublier qu’elle peut rester impropre à la
consommation au moins 48h après l’arrêt des pluies
. Dans tous les cas, si la situation de votre domicile l’exige (zone inondable, bordure de ravine, …), préparez-vous à l’évacuation éventuelle de celui-ci.
· Facilitez le travail des sauveteurs qui vous proposent une évacuation et soyez attentifs à leurs conseils.

Consignes Orages

Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation météorologique en écoutant les informations diffusées dans les médias par Météo-France et les autorités.
· Dans la mesure du possible, évitez les déplacements. Les sorties en montagne
sont particulièrement déconseillées.
· S’il vous est absolument indispensable de vous déplacer, soyez très prudents et
vigilants, les conditions de circulation peuvent devenir soudainement très dangereuses.
· Evitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.
· Ne vous abritez pas sous les arbres.
· N’hésitez pas à vous arrêter dans un lieu sûr. Vous pouvez rester dans votre
véhicule qui vous assure une bonne protection contre les effets de la foudre.
· Ne marchez pas en groupe.
· Ne restez pas sur les chemins pédestres.
· Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être
endommagés
· Si vous pratiquez le camping, vérifiez qu’aucun danger ne vous menace en cas de très fortes rafales de vent ou d’inondations torrentielles soudaines. En cas de doute, réfugiez-vous, jusqu’à l’annonce d’une amélioration, dans un endroit plus
sûr.
· Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins.
· Si vous êtes dans une zone sensible aux crues torrentielles, ne traversez pas les ravines ou canaux qui peuvent être l’objet de crues soudaines, prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux.

Consignes Vents forts

Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation météorologique en écoutant les informations diffusées dans les médias par Météo-France et les autorités.
Dans la mesure du possible :
· Restez chez vous.
· Mettez-vous à l’écoute de vos stations et radios locales.
· Prenez contact avec vos voisins et organisez-vous.
En cas d’obligation de déplacement :
· Limitez-vous au strict indispensable en évitant, de préférence, les secteurs forestiers.
· Limitez votre vitesse sur route, en particulier si vous conduisez un véhicule ou un attelage sensible aux effets du vent.
· Signalez votre départ, votre destination et votre arrivée à vos proches.
Pour protéger votre intégrité et votre environnement proche :
· Rangez ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés.
· Soyez vigilants face à l’envol et aux chutes possibles d’objets divers, tels que branches, tôles, panneaux, …
· N’intervenez en aucun cas sur les toitures et ne touchez pas à des fils électriques tombés au sol.
· Ne sortez pas en mer, renforcez les amarres des bateaux à quai.
· Ne vous promenez pas en forêt, sur le littoral ou sur les plages.
· Prévoyez des moyens d’éclairage de secours et faites une réserve d’eau potable.
· Si vous utilisez un dispositif d’assistance médicale (respiratoire ou autre) alimenté par l’électricité, prenez vos précautions en contactant votre établissement de santé ou votre association de prise en charge.

 Consignes Fortes Houles

Tenez-vous au courant de l’évolution de la situation météorologique en écoutant les informations diffusées dans les médias par Météo-France et les autorités.
Consigne générale :
· Circulez avec précaution en bord de mer, limitez votre vitesse sur les routes exposées à la houle.
Pour les plaisanciers et les professionnels de la mer :
· Ne prenez pas la mer.
· Protégez les embarcations en les mettant à l’abri ou en les sortant de l’eau.
Pour les baigneurs, pêcheurs ou promeneurs littoraux :
· Ne vous baignez pas.
· Soyez particulièrement vigilants, ne vous approchez pas du bord de l’eau et méfiez-vous des rouleaux (même une zone a priori non exposée – rebord de falaise par exemple –peut être balayée par une vague soudaine plus forte que les autres).
· Surveillez attentivement les enfants et bannissez les jeux à proximité de l’eau.
Pour les habitations :
· Si vous habitez en bord de mer, protégez vos biens face à la montée des eaux.
· Obturez les fenêtres de votre habitation placées face à la mer.
· Bouchez les canalisations situées à l’intérieur de votre maison exposée à la houle.
· Si nécessaire, évacuez vos habitations et mettez-vous à l’abri à l’intérieur des terres.

Comment sera donnée une alerte météorologique ?

Lorsqu’un bulletin de vigilance est émis, le préfet décide soit de mettre en oeuvre d’emblée la phase de sauvegarde si les informations reçues de Météo-France sont suffisamment précises ou soit d’attendre les messages des services mis en alerte (SDIS, gendarmerie, police). La phase de sauvegarde peut-être déclenchée par le préfet à tout moment, y compris lorsqu’un évènement météorologique fait des dégâts alors qu’il n’a pas fait l’objet d’un bulletin de vigilance. La phase de sauvegarde implique l’activation du centre opérationnel de la préfecture et si nécessaire des postes de commandement avancés des sous-préfectures.
Les maires concernés doivent alors déclencher leur plan communal de sauvegarde (PCS).
Les mesures susceptibles d’être prises par le préfet pendant la phase de sauvegarde peuvent s’appliquer à tout ou une partie seulement du département. Il s’agit de mesures collectives telles que :
- fermeture des établissements scolaires ;
- fermeture d’axes routiers ;
- annulations de grands spectacles ;
- interdiction d’activités nautiques ;
- etc.

Météo
Dossier Météo : cyclones, tempêtes, houles ...

photos a. m.

 
Free counter and web stats