Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil > sorties > le montage du chapiteau du cirque Raluy

Le montage du chapiteau du cirque Raluy

Mercredi 23 juin 2004
Toujours beaucoup de vent aujourd'hui, ce qui empêche le montage du chapiteau du cirque Raluy, dont les roulottes et caravanes se sont installées en cercle depuis quelques jours derrière la piscine de Casabona. Les quatre mâts sont déjà positionnés et mis sur les trépieds, légèrement surélevés. Leurs extrémités sont solidement maintenues et fixées au sol dans des plaques percées de trous où des pieux ont été enfoncés à coups de masse. La piste sera au milieu. Tout autour,  des "piquets" ont été enfoncés, matérialisant l'espace ovale du chapiteau. Il faut environ 25 personnes pour le dresser...
L'installation se fait des bords vers le centre, ce qui implique une bonne perception de l'espace (un mesurage au plus près). Les roulottes (à l'ancienne !), les camions, les caravanes, les containers se placent tout autour, puis les barrières sont plantées. Et progressivement, le cirque s'installe pour un mois dans son nouveau cadre : à l'Est, c'est la piscine, au sud, le stade de Casabona, à l'ouest, des bâtiments administratifs, au nord, une vaste étendue qui servira de parking (le chapiteau avait été implanté de ce côté lors de sa dernière venue, en 2002). J'apprends que le chapiteau reste sur l'île, et qu'il est stocké chez des amis, en attendant le prochain passage. 
Un câble est tendu, passant sur une poulie placée à la pointe d’un grand triangle formé par trois barres métalliques, placé pointe en hauteur. Un gros camion 4x4 est prêt à tirer...  Le câble se tend, les mâts se soulèvent lentement ... En même temps, tous les hommes sont à la manœuvre, il faut tendre au fur et à mesure toute une forêt de câbles qui vont zébrer l'espace. Les quatre mâts sont maintenant en place, inclinés vers l'intérieur du carré sommital, matérialisé par quatre barres de liaison. Trois drapeaux flottent : espagnol, européen et français. Les câbles sont retendus. Une première étape est terminée. La toile est maintenant amenée au sol, au milieu du carré entre les mâts, et des drisses, avec de grosses poulies en tête de mât, placées, vont la soulever... Ce sera pour demain.  
jeudi 24 juin
Toujours le vent ! Juste avant 10h, Nicolas annonce sur Freedom  que la séance inaugurale est reportée à 15h30, samedi.
La toile est toujours au sol, pendante .... Dans l'après-midi, le montage des gradins commence. De longues barres métalliques sont sorties d'un container, des triangles isocèles de différentes hauteurs ... Les barres viennent s'encastrer dans les triangles, de plus en plus hauts.  C'est un gigantesque jeu de Méccano qui commence. Un puzzle en trois dimensions ou tout doit s'emboîter, et Il faut compenser les aspérités du sol. Les rangées successives s'élèvent, ceinturant un anneau  où viendront se placer les "loges" au premier rang. Les guirlandes d'ampoules électriques de couleur sont installées. Seul, à l'ouest, un espace reste vide, ce sera l'entrée de piste...
vendredi 25 juin
Toujours le vent ! L'armature des gradins est terminée. Il faut maintenant fixer les planches rouges qui serviront de bancs, celles des coursives, d'autres formeront les allées, des parois. Les poteaux qui serviront à retenir le chapiteau sur les côtés sont déjà en position, sous les gradins. La grande enseigne lumineuse qui prendra place au sommet des mâts est prête à être hissée  ...
samedi 26 juin
Statu quo, le vent souffle toujours. Tout est en place, sauf la toile...
dimanche 27 juin
Le vent ne se calme pas, mais dès la première accalmie, même de nuit, la toile sera installée ...
Lundi 28 juin
Cette nuit, le vent s'est calmé, enfin ! Dès le matin, toute l'équipe est au travail. Quatre drisses ont été installées, une à chaque mât. D'abord, vers 9h, c'est l'enseigne lumineuse qui est montée, les poulies grincent et le grand rectangle métallique qui supporte l'inscription "RALUY" en guirlande lumineuse va être adossé aux deux mâts du côté ouest. Puis les quatre drisses sont accrochées à un énorme anneau au sommet d'un cône rouge écarlate. Au pied de chaque mât, au moins deux  hommes s'affairent maintenant à lever et à abaisser un tube enfoncé dans un cabestan. On entend les cliquets ... Le cône rouge s'élève lentement au milieu des quatre mâts, suivi des panneaux de toile aux secteurs rouges et blancs. Parfois, c'est la face intérieure, toute noire, qui apparaît. Puis tout s'arrête brusquement. Le cône redescend. Certains discutent et font des signes ... Le cône remonte ... Parfois une drisse est plus tendue que les autres, et le cône s'incline, il faut attendre les autres, il faut coordonner l'effort de tous ... Au fur et à mesure que le cône monte, d'autres hommes tendent l'immense toile ronde sur les gradins. On découvre alors un disque avec quatre secteurs, correspondant aux quatre mâts : chaque secteur est tendu entre les mâts et la toile arrive exactement à l'emplacement des derniers gradins (heureusement !). Des poteaux sont alors passés dans les oeilletons qui bordent les extrémités de la toile. Des lanières vertes sont maintenant installées à chaque tête de mât et sont attachées aux piquets déjà plantés dans le sol. Il y a bien une soixantaine de poteaux tout autour ! Le cône est ensuite tendu et vient se loger entre les quatre mâts.
A 11h, un homme est maintenant au dessus de la toile, il est occupé à attacher les panneaux qui viennent entre chaque mât. Puis, le rabat sera noué par dessus le laçage, pour faire l'étanchéité. Cette opération est répétée pour les quatre panneaux. Restera à installer la toile verticale à l'extérieur des gradins, et qui fera tout le tour du chapiteau ... puis les éclairages, tous les accessoires, les trapèzes, les filins de sécurité,  ...
mardi 29 juin
L'auvent à l'entrée du cirque est dressé, et on aperçoit les rideaux de velours rouges à l'entrée des gradins. Les membres de la commission de sécurité arrivent, ils inspectent tout, le tunnel où passeront les animaux, le réseau électrique, ils vérifient les haubans ...
mercredi 30 juin 15h 30
Première séance !

Le cirque Raluy à St-Pierre en 2006

Lire : l'arrivée du Circo do Brazil en avril 2005

 
Free counter and web stats