Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil > sorties > La Roche Ecrite

La Roche Ecrite  (2 276 m)

Dimanche 26 décembre 2004
J'arrive à Saint-Denis, alors que sur Freedom, une auditrice raconte qu'un ancien champion du monde de boxe vient de faire assassiner tout près de là ... C'est ensuite la montée vers les rampes du Brûlé et à 14h05 départ de Camp Mamode, déjà sous quelques gouttes de pluie. Nous progressons d'abord dans une zone de cryptomerias. A 14h40, nous arrivons sur la zone où des planches en bois ont été placées comme des caillebotis, afin de progresser plus rapidement, le sol étant constamment boueux dans ce secteur. Nous avons une pensée à Paulette et à ses compagnons randonneurs, qui ont effectué ce trajet,  à peine descendus d'avion, il y a une douzaine d'années ...


Plaine des Chicots

La plaine des Chicots, en route vers le sommet
de la Roche Ecrite

 
Après quelques gouttes, voici une pluie fine et régulière. Nous protégeons nos sacs, mais nous préférons rester en tee-shirt, pour ne pas étuver sous la cape. A 15h15 c'est le premier passage sous un arbre couché. Très souvent, la vigne marronne a envahi les abords. Une autre peste végétale, les longoses, aux longues feuilles, couvrent les sous-bois. A 15h 25, intersection avec le sentier vers le Bois de Nèfles à gauche, à 9,5 km - 3h. Les bords du sentier, souvent glissant, sont remplis de calumets. Nous escaladons de nombreuses marches, mais qui s'avalent facilement. Nous continuons vers la Plaine des Chicots, notée à 1km, et camp Mamode , à 4,5 km. La pluie, fine, mais régulière, ne cesse pas. Nous remarquons de nombreux chants d'oiseaux, ceux des fameux " tuit-tuit" peut-être ? Quelques lits de ravines sont traversés. A 15h50, arrivée aux différents bâtiments composant le "gîte", noyés dans les tamarins des Hauts, et entourés d'une pelouse verdoyante. Nous sommes à 1837 m.

Au gîte de la plaine des Chicots
Notre groupe sera le seul occupant du gîte ce soir ! Nous avons donc à notre disposition toutes les douches (et l'eau y est bien chaude !). Dès 18h30, nous sommes dans la salle à manger pour le repas du soir. Le gardien nous accueille avec un punch parfumé (divers ingrédients dont du géranium). Il a préparé un cari poulet, du riz et des lentilles, accompagné d'un rougail tomate. En dessert, une part de gâteau parfumé à l'anis. Le cari est très copieux, cuit au feu de bois, dans la cuisine, à l'arrière de la cheminée (fausse) qui orne la salle à manger. A la manière des Hauts, les morceaux sont bien grillés, et quasiment sans tomate. Tous les convives y feront honneur ! La gardien, décidément bien sympathique nous invitera à regarder le journal télévisé de RFO (seule chaîne reçue ici, et d'ailleurs avec une image neigeuse), afin d'avoir des nouvelles du raz-de-marée du matin. Nous revenons vers notre chambre à la lueur des lampes. Inutile de nous bercer ...


Brandes

Paysage de brandes à 1900 m

Dalles volcaniques

Lundi 27 décembre 2004
François sonne le réveil à 5h15. Il a déjà préparé le petit déjeuner, en bon intendant. Les canards et les poules s'éparpillent déjà sur les pelouses autour des bâtiments, en totale liberté (le gardien nous dira qu'il s'est fait voler récemment un beau coq et un gros canard !). Le départ de la colonne  vers la Roche Ecrite s'effectue à 6h15. Déjà, des nuages hauts, mais le temps reste clair. A 6h30, la paysage change : plus de forêt, nous arrivons à une zone de dalles volcaniques et de brandes.  A 6h55, nous arrivons sur une dalle volcanique bien fissurée,  à l'intersection vers la Mare aux Cerfs, à droite. A7h, voici la bifurcation à gauche vers La Bretagne. A 7h07, premier sentier en descente vers la caverne Soldat, indiquée à gauche à 400 m. A7h10, c'est le passage d'un bassin qu'il faut contourner. A 7h15, nouvelles dalles volcaniques, présentant de véritables croisillons, comme sur une galette des rois .... Parfois, le tracé sur la roche oblige à une marche digne d'un dahu ...

Vers la caverne Soldat
Et encore un embranchement : à gauche, un sentier vers la Caverne Soldat, à 400m en descente, et tout droit, c'est vers Salazie, la descente de la Roche Ecrite vers Grand Ilet. Nous poursuivons à droite, en montée vers le sommet de la Roche Ecrite. Je suis en avant-garde le premier à passer, et c'est donc moi qui récupère les toiles de bib ! A 7h20, encore un passage sur des dalles craquelées, avec des mousses, des herbes, des marguerites, dans les fentes. On ne voit plus la côte désormais. A  7h26, une petite montée raide, un cairn à gauche. Soudain, apparaissent dans une trouée les pistes de Gillot, la ville de Ste-Marie. Très vite, le relief du terrain va nous cacher la côte. Le ciel se couvre, des  nuages arrivent au-dessus de Salazie. A 7h30, l'antenne au sommet est en vue. Encore un dernier raidillon, et le sommet semble tout proche.

Vers la caverne Soldat

Vers la caverne Soldat
Au loin, les remparts de la rivière des Pluies

Roche Ecrite

 

<<<    de gauche à droite : le Gros Morne
le Grand Bénare
la Roche Ecrite (en premier plan à droite)
Une véritable pyramide, au milieu : le Cimendef
photo prise vers le sud

 

 

Au fond : le rempart du Maïdo, au pied, 
la crête des Orangers,
en avant, la crête des Calumets, qui cache La Nouvelle
à gauche : le Cimendef
photo prise vers le sud-ouest      >>>

Rempart du Maïdo

A 7h35, c'est l'arrivée au panneau (en mauvais état), avec les explications sur la formation du cirque - 200 000 ans : deux anciens cirques sur le flanc Est du piton des neiges; 100 000 ans : émission de tant de coulées que les deux cirques sont à demi fossilisés, érosion, canyons; aujourd'hui, arrêt du volcanisme il y a 20 000 ans, l'érosion transforme le canyon en cirque, suite aux crues et aux éboulements... - Un peu plus haut, sur la droite, le sommet avec un point géodésique, et les graffiti et sculptures qui lui ont donné son nom. 

 

 

Au fond : le rempart sud-ouest de Mafate (Maido),
en avant : la crête de la Marianne, puis par derrière,
à droite, la crête d'Aurère          >>>

Crête de la Marianne

Vers Dos d'Ane

 

 

<<<        Au fond : la ville du Port,
au premier plan, le rempart nord de Mafate
vers Dos d'Ane
photo prise vers le nord-ouest

Malheureusement, c'est un peu la déception, un grand rideau est déjà tiré sur le cirque de Salazie, tandis que seul, le cirque de Mafate reste encore visible, avec le rempart du Maïdo, en face, et Le Port, tout au fond, à droite. La crête de la Marianne et la crête d'Aurère se détachent par devant et on devine le bras de Sainte-Suzanne, tout en bas du rempart, dans l'ombre.. Plus loin, on distingue la crête des Calumets, puis au pied du rempart, la crête des Orangers. Mais la déception sera de courte durée, car le voile va se déchirer rapidement, Grand Ilet va apparaître, le piton d'Anchaing, au centre, puis Hell-Bourg, et en face, le massif du Piton des Neiges, avec le Gros Morne, à sa droite. Mare à Martin, à gauche, tout en bas, va se découvrir en dernier. Les méandres de la rivière des Fleurs Jaunes scintillent.

 

 

Grand-Ilet apparaît ... 
et le piton Lélesse, masse plus sombre        >>>

Grand Ilet

Sommet de la Roche Ecrite

 

 

<<<     Le sommet de la Roche Ecrite,
au fond, le Grand Bénare

Collation au sommet
Pause collation, arrosée de thé chaud (toujours le thermos d'Anne !). Les nuages vont constamment aller et venir, au gré des ascendances le long du rempart, démontrant la force et le danger des courants dans la région ! Un avion de tourisme va passer de Salazie à Mafate par la "Fenêtre" pour suivre le bras de Sainte-Suzanne, vers l'embouchure de la rivière des Galets ... Nous guettons tous les moments propices où les deux cirques sont dégagés en même temps. La Roche Ecrite est le point de vue idéal, où deux cirques se découvrent en même temps !

Roche Ecrite

Photographe

Le photographe photographié

<<<    Le point géodésique, et des spécimens de graffiti

Rempart  

 

 

<<< Le rempart, avec Grand Ilet, mille mètres plus bas

 

 

 

Vers la Rivière des pluies, avec au loin, les pistes
 de l'aéroport de Gillot    >>>

Rivière des Pluies
Les deux pitons plats  

 

 

 

<<<     La descente vers le gîte
au fond, les deux pitons Plats ( 1964 m)

Pique-nique

Pique-nique près du gîte, sous les tamarins

Les volailles picorent dans l'herbe à 1800 m   >>>

Volailles

A 8h20, les nuages semblent s'installer de nouveau, le soleil se cache et nous entamons la descente. A 8h40, nous retrouvons la bifurcation vers la caverne Soldat, à 8h47 c'est le 2è embranchement vers la caverne Soldat. A 8h55, à gauche, le départ du sentier vers la Mare aux Cerfs (à proximité du bord du rempart). Nous faisons une pause de cinq minutes à 9h15 à la caverne Dufour à gauche, bel abri (propre !) au pied d'un bassin où tombe une petite cascade. 

>>>>  Vous cherchiez la caverne DUFOUR sur le chemin du Piton des Neiges, voir la sortie au Piton des Neiges 

Nous quittons les brandes pour retrouver la forêt et à 9h35, c'est le retour au gîte. Nous nous installons sur une table de pierre dans l'herbe, sous les tamarins, pour un casse-croûte. Nous quittons le gîte à 10h15. A 10h30, nous atteignons la zone de latérite rouge. A 10h35 apparaissent les premiers calumets, et les premières gouttes de pluie. A 10h40, c'est l'intersection du sentier vers le Bois de Nèfles, et à 11h05 nous retrouvons les cryptomerias, avec leurs racines, il pleut maintenant à verse ! A 11h45, retour au camp Mamode où nous nous abritons sous un kiosque.

Caverne Dufour Caverne Dufour

La caverne Dufour de la Roche Ecrite, un bel abri sous roche, très propre, au sol plat, s'ouvre sur un bassin limpide avec une cascade (à ne pas confondre avec celle près du gîte du piton des Neiges, remplie d'immondices...)

Sol rouge

Le sol devient rouge et boueux

Arbre abattu

Passage sous un arbre abattu par un cyclone

Calumets Calumets

Un peu plus bas, les calumets poussent à foison le long du sentier

A titre indicatif, les temps du parcours (avec pauses photos)

  camp Mamode /gîte gîte / Roche Ecrite camp Mamode / Roche Ecrite
Aller 1h45 1h20 3h05
Retour 1h30 1h15 2h45
Aller retour 3h15 2h35 5h50

photos a.m.

A lire également 
vendredi 20 août 2004 :   Les pèlerins de la Fournaise ...
lundi 23 :   A vélo jusqu'à la coulée ...
vendredi 27 :    La lave de plus près   et  L'île s'est agrandie de 2 ha
lundi 30 :  Un deuxième bras tomba de la falaise  et   En haut de la cascade de laves
et
Deux mois après l'éruption du piton Kala

 
Free counter and web stats