Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  De retour du marché forain, samedi 23 avril 2005 ...

De retour du marché forain de St-Pierre, samedi 23 avril 2005 ...

Au rond-point Cadjee, une banderole a été installée "FDSEA Non à l'importation" par les éleveurs de porcs, en proie à une grave crise de surproduction, face aux importations massives à bas prix de porc congelé des centrales d'achats, (c'est la Compagnie des Indes qui continue... ). Ils ont installé un stand à proximité, où seront offertes des grillades de porcs pays dans la matinée ... Déjà plusieurs autos sont garées le long de la bretelle qui va vers St-Louis, et même au delà du pont sur la quatre-voies. C'est un point stratégique, d'accord, surtout pour sensibiliser les clients qui vont vers la grande surface toute proche, mais malheureusement, il est quasiment impossible de se garer à proximité !

Retour du marché forain ...

A 7 heures, le marché est bien animé, sous un soleil qui se lève (ici, l'hiver approche).Toujours une profusion de différentes "qualités" d'avocats (les meilleurs sont ceux qui deviennent violets en mûrissant).
Ici, un pêcheur découpe une tranche de thon rouge, il propose des capitaines, des rouges, sur un lit de glace. Un peu plus loin, un grand cylindre métallique qui brille annonce le vendeur de sarcives et de poulets grillés à la chinoise ... A côté, un gramoune tourne la manivelle d'un moulin d'où sort le manioc râpé, alors que des galettes cuisent. Dans une autre allée, ce sont les gâteaux de Mireille Malet, à la papaye, au chouchou, au manioc ... 

Je fais ma provision de petites papayes (à 2 € le kg) pour la semaine chez M. Michel , en ne les choisissant pas trop mûrs, mais rassurez-vous, ils seront bientôt d'une belle couleur orangée. Les siens sont fondants, et parfois, presque sans graine à l'intérieur...  >>>

Les belles papayes de M. Michel
Des citrouilles ...

<<<   Un peu plus loin, voici les citrouilles (1 € le morceau), dont les morceaux, découpés au fur à mesure de la demande, sont à choisir parmi une bonne dizaine étalé sur le caro. Je ne vous parle pas des bringelles (aubergines), des chouchoux, des courgettes, des haricots verts, des oignons, des innombrables brèdes, du manioc, des patates douces, des bananes, des pastèques, des mandarines, des ananas, des pitayas (de 2 à 4 € selon la grosseur) et j'ai vu même des pipangailles ce matin.
Les salades reviennent en force (parfois deux pour 1,5 €), les poivrons sont rares, et les tomates sont toujours aussi chères (les "belles" ne sont pas à moins de 4 € le kg)

Les oranges péi, à 1,5 € le kg, dont la peau encore verte ne doit pas vous tromper, sont très juteuses ! La couleur dépend de l'altitude et de la différence de température entre le jour et la nuit ...   >>>

Les oranges péi
Les z'attes de St-Leu ?

<<<   Les z'attes, anones, qui ont fait la réputation de St-Leu : à manipuler avec précaution quand elles sont mûres, mais dont la pulpe blanche autour des grains est un délice ...

Ce matin, les vendeurs de goyaviers sont plus nombreux que la semaine dernière (St-Philippe, Salazie).  Un seul présente des goyaviers blancs, des hauts de St-Joseph (à ne pas confondre avec des goyaves). Mais il n'y a pas encore de beaux goyaviers de la Plaine des Palmistes à la couleur virant sur le violet foncé, ultra-mûrs, fameux pour faire de la confiture, ce sera au mois de juin ... La "barquette", plus ou moins grosse, est à 1 € (hé oui, au temps du franc, c'était à 5 F ...).    >>>

Des goyaviers ...
Le pamplemousse péi, pour la confiture

<<<   Et les pamplemousses péi ! Enormes, à la grosse peau, idéale pour la confiture, en tranches, cuite lentement dans un sirop de sucre roux, au feu de bois, pendant des heures ... Et les gousses, même s'il faut recracher les enveloppes et les nombreux pépins, sont gorgées de jus ...

Les caramboles, juteuses, à manger en entrée, ou avec la viande, coupées en travers, formant ainsi des étoiles à cinq branches ... ou à boire en punch ... avec modération.   >>>

Les caramboles, en étoile ...
Les achards de M. Alix Grondin

<<<   M. Alix Grondin est toujours présent, avec ses pots d'achards variés, fabriqués artisanalement ... chouchou, papaye, citron, ananas, letchi, banane, carambole, z'évi,  mangue et les rougails, tamarin, gratons, et ses barquettes de pâtes de fruits et de tranches de papaye et pamplemousse confits ...
Son rougail pistaches est savoureux, il n'a rien à voir avec la pâte homogène, terne et lisse, mixée à outrance, telle de la pâte dentifrice, d'un triste homologue industriel ...

photos a. m.

 
Free counter and web stats