Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  sortie du lundi 4 juillet 2005

Retour dans les tunnels de lave ...

L'oeil nous regardait ...

<<<  C'est lundi, la boulangerie Manciet est fermée, il va falloir donc devoir se contenter ce midi d'une "boîte" et d'une fin de pain Volcan d'hier ... Après ces considérations terre-à-terre, mais néanmoins vitales, retour vers la coulée 2004, et ses paysages d'un autre monde ... Décision est prise de s'engager aujourd'hui dans un secteur non encore visité ...  Les galeries sont parfois sur plusieurs niveaux,  se dédoublent,  communiquent de nouveau ...

Revoir la première sortie du dimanche 26 juin 2005 

 >>> Les banquettes ont été désertées, le dernier métro est passé ... 

Banquettes désertées: le dernier métro est passé ...
Crème au chocolat ...

<<<   La variété des nuances dans le rouge est impressionnante, allant du rose blanchâtre au brun foncé, et du plafond, descend un lustre de couleur chocolat, dont les facettes reflètent la lumière des lampes. Ici, nulle trace animale ou végétale, nul son, si ce n'est celui des gouttes d'eau ...

  >>> Tunel la i fé dentel !  Parfois des rangées de stalactites s'allongent en rangées régulières, créant des lambrequins festonnés, recueillant les eaux du ruissellement de la voûte, de véritables pointes d'hallebardes qu'il faut bien se garder d'écorcher avec les casques ...

Travail d'artiste
Vous voulez dormir à l'étage ?

<<<  Un peu plus loin,  vision de stalactites arrondies, plus traditionnelles, tirant vers le violet-noir, déjà observées lors d'une première visite.
Préférez-vous être à l'étage ? Vous avez le choix.  Ici, un faux-plafond s'est figé, créant une galerie supérieure...
Alternant marche accroupie et progression sur les coudes, nous débouchons dans une grande salle - témoin d'une surpression passagère dans le tunnel, sans formation de tumulus

  >>> Une concrétion violacée, en plein milieu du passage, sans doute charriée dans le flot, puis déposée ici, à marée basse, peut servir de banc improvisé, l'espace d'une halte  ...

Banc
L'alignement des doigts de pied

<<<  Ce n'est pas le mille-pattes, c'est le mille-doigts-de-pied ... créé par quels mystérieux concours de circonstances à cet endroit précis ...

>>> Pas le courage d'enlever la chaussure pour aligner les doigts de pied ... et un peu plus loin, les concrétions pourraient rappeler la dentelure d'un énorme P'tit Lu ... 
De temps à autre, plusieurs bras s'écartent du fleuve principal, pour se rejoindre quelques dizaines de mètres en aval, amorçant un labyrinthe. 

Doigts de pied et chaussure
Pilier de cathédrale

<<<     Comme à Cilaos, les Trois Bras,  et, Petits Poucets,  quelques mini-cairns sont élevés pour marquer cheminement, en utilisant la pierraille trouvée sur place, pour ne pas polluer le site par des élément amenés de l'extérieur ... Des piliers jalonnent le parcours, au pied poli par les torrents de lave. Les parois deviennent  plus lisses, la section du passage devient progressivement ronde, l'intérieur d'un tube ... Puis c'est la rupture de pente, une descente rapide, sur des scories, dans un toboggan à 45°, qui amène une vingtaine de mètres plus bas, sur une première dalle horizontale, à l'extrémité fracturée, permettant de sauter plus bas ...

 ... Le boyau replonge encore sur quelques mètres, mais la voûte rejoint progressivement le sol, rigoureusement horizontal. La lave s'est définitivement figée ici. La progression est terminée. Le tunnel est  scellé.. Est-ce l'arrivée au niveau de la plate-forme, dans la galerie qui a alimenté les deux pitons de la plate-forme, Indiana et Raph ?

>>>  Une galerie adjacente a vomi une dernière coulée en gratons, soudés par la suite.

Quelques jours plus tard, vers les Grandes Pentes ...

Coulée de gratons
photos a. m.

Sortie volcan précédente                                          Sortie volcan suivante

 
Free counter and web stats