Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  Le tour du piton de Grande-Anse

Le tour du piton de Grande-Anse

La Petite-Île vue du piton de Grande-Anse

<<<   Une petite balade facile d'une heure autour d'un rocher battu par les vents, voici ce qu'offre le sentier autour du piton de Grande-Anse (à lire, le descriptif de l'itinéraire dans "Sentiers Marmailles" de la collection Bat'Karé, édité par l'ONF).
Un petit parking, à gauche de la route en descendant vers la plage, permet de stationner son véhicule au nord du piton. Avant de monter, dirigez-vous vers le fond du parking, vers un premier belvédère, où vers l'Est, vous pourrez déjà distinguer une partie de la Petite-Île, le seul îlot au large de la côte, qui a donné son nom à la commune. En vous penchant vers la mer en pied de falaise, vous pourrez peut-être distinguer au travers de l'eau les restes du vieux cratère sous-marin ... 

 >>> Ensuite, vous pourrez entamer l'ascension du piton lui-même par sa face Nord-est. Le sentier, balisé  par des anneaux de couleur bleue peints sur les troncs de filaos, s'élève assez rapidement et rejoint le bord Est de la falaise, d'où la vue est superbe. La Petite-Île est maintenant visible entièrement, et en face, le Cap Jaune montre ses veines alternées de basalte dur et de scories rouges. Le sentier va suivre désormais le bord la falaise, protégé par des rambardes de bois grillagées. Les filaos et la traînasse nous accompagnent. 

La pointe du piton de Grande-Anse
Scories rouges du piton de Grande-Anse

<<<   Nous allons passer le Cap La Loi, puis nous contournons le Cap Rond, recouvert de scories violacées, teintées de jaune, témoignant de la présence de soufre, avec plusieurs zones d'éboulis. Un paille-en-queue vient nous survoler.

  >>> La pointe du Cap Auguste devient plus proche, et nous arrivons à une bifurcation : tout droit, le sentier va traverser directement le plateau. Nous allons prendre le sentier à gauche qui descend en suivant le bord de la falaise, au milieu d'une haie de goyaviers qui vous grafinent les jambes au passage ...

Pointe de plus près
Grosse patte poule bord'mer

<<<  Nous arrivons sur un plateau qui va se prolonger vers la pointe. Des lataniers y ont été planté depuis quelques années, et plus récemment du manioc marron, des grosses pattes poule bord'mer, qui ont colonisé une bonne partie de l'endroit. 

  >>> Nous nous avançons vers la pointe. Malheureusement, le sentier depuis quelques années ne semble plus entretenu. D'abord, des arbres ont été couchés lors de cyclones, barrant ce sentier, puis les herbes ont poussé, et désormais, sa trace devient peu à peu invisible ... Les plus téméraires sont donc obligés de monter sur les rochers à l'Est pour suivre le bord de la falaise, jusqu'à la roche en équilibre ... puis il est possible de poursuivre en sautant de bloc en bloc pour revenir par la face Ouest, tournée vers Grands-Bois, et au loin, la pointe du Parc, à Terre-Sainte. Vers St-Joseph, nous découvrons successivement le Cap la Source, puis l'Argamasse et le Cap à Noël.

La roche en équilibre
La plage de Grande-Anse

<<<  Revenons sur le plateau, il est possible de descendre à l'Ouest vers une petite crique où les vagues viennent se casser par gros temps, dans des gerbes d'écume. Nous remontons alors vers le somment du piton, par l'Ouest, en suivant les lacets - certains ont créé des raccourcis, mais qui provoquent des éboulements-. Nous arrivons rapidement à deux points de vue (le premier rencontré est le plus intéressant), sur la plage de Grande-Anse, et son bassin de baignade, le Cap de l'Abri, et plus loin, Grands-Bois, le Cap la Nage. Nous allons bien vite retrouver à droite le sentier venant du bord Est du plateau. 

>>> Nous continuons, en descente désormais, dans les filaos et les cassia, dont les gousses brunes jonchent le sol. Il faut suivre les marques bleues sur les troncs qui nous font faire des slaloms, mais de nombreux raccourcis plus directs ont été tracés. Nous allons ainsi arriver à un sentier, perpendiculaire à notre descente. A gauche, vous poursuivez la descente vers le pied du piton et la plage de Grande-Anse. Si vous choisissez de regagner directement la voiture, vous prendrez à droite. Bientôt, vous arriver à un chemin plus large, dont les bords sont parsemés de pieds de coton, à différents stades (boutons, fleurs, fruits) et qui vous amène à une maison forestière. Vous êtes revenus à votre point de départ !

Coton
Plaques coralliennes à Grande-Anse

<<< Une descente de quelques centaines de mètres, d'abord, le parking des cars, à droite, puis vous arrivez sur le site ombragé de la plage. Pas de baignade, les nombreuses pancartes sont assez explicites : présence de courants et de requins ! Ici, pas de lagon, même si des plaques coralliennes dépassent du sable à certains endroits. Les vagues déferlent directement sur la plage, et à l'Ouest de la plage, de nombreuses plaques rappellent le souvenirs de personnes noyées ... Un bassin, protégé par des enrochements, accueille des baigneurs.

>>> Un tour sur le sable de la plage, face à l'Est, au piton de Grande-anse, sous un ciel où curieusement flottent des bandelettes de nuages. A l'extrémité Est du parking, un stand d'accueil du Sud Sauvage propose des panneaux  présentant les lieux d'intérêts de la région et une approche géologique du site. 
Il n'est malheureusement plus possible de monter en haut des fours à chaux, l'accès en est interdit par une barrière. A quand la réparation du treillis métallique pour passer de l'un à l'autre ? 

Le piton de Grande-Anse
photos a. m.

 
Free counter and web stats