Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  Dans le cirque de Salazie

Dans le cirque de Salazie

Textes et photos désormais sur http://www.randoreunion.fr/p050808.html

Panorama du cirque de Salazie
Le cirque de Salazie, du belvédère aménagé peu avant Hell-Bourg
de gauche à droite, au premier plan : les maisons du Fond de Rond-Point, au centre, au milieu des cannes, puis le piton d'Enchaing, le piton Maillot, le piton Gabou et le plateau de la Mare à Citrons.  Au fond : le Cimendef, la Roche Ecrite (derrière le Cimendef), et le rempart du cirque avec le piton Plaine des Fougères, le Bé Massoune

Les berges de la rivière du Mât à Salazie

Venant du Sud, sur la quatre-voies entre St-Benoit et St-André, ne ratez pas la sortie vers la D 48 allant à Salazie par la Rivière du Mât les Hauts ...  Elle n'est indiquée qu'une seule fois, et loin avant la sortie. Ensuite, à la bretelle même, il n'y a plus l'indication de Salazie, comme pour vous la faire rater et vous obliger ainsi à visiter St-André, la prochaine sortie ...

<<<  Après deux bonnes heures, ayant escaladé la Plaine des Cafres (superbe vue sur le piton des Neiges, bien dégagé), puis la dégringolade vers St-Benoit, nous atteignons le pont sur la rivière du Mât, à l'entrée de l'agglomération de Salazie, là où les berges se resserrent et où le lit se creuse de manière impressionnante, laissant les traces des différents niveaux d'alluvions charriés par les flots ...

 Une dizaine de mètres en amont, le pont métallique, datant de 1888, un des plus vieux de l'île, est interdit à la circulation, même celle des piétons.

>>>  Devant l'hôtel de ville de Salazie, des fougères arborescentes et une fontaine originale ...

Salazie : l'hôtel de ville
Salazie : l'église

<<<   La fontaine et l'église de Salazie, construite en maçonnerie vers 1940.  Le monument de la Victoire, oeuvre du sculpteur Carlos Sarrabezolles, en pierre et bronze, qui était en face de l'église, est désormais dans le jardin de la mairie-annexe de Hell-Bourg, sauvée de l'oubli après maintes péripéties ...

      Le Voile de la mariée                       Cascades
Cascades, bambous, chouchoux, bananiers, cresson, il pleut souvent dans le cirque de Salazie ... 
Cependant, le Voile de la mariée n'est plus ce qu'il était ...

De l'autre côté, le Trou de Fer

  >>> Entre Salazie et Hell-Bourg, une mer de lianes de chouchoux qui ondulent, des bananiers, des bibassiers  ... toute une palette de nuances de vert.

Découvrir la Mare à Poule d'Eau

Panoramas sur la Mare à Poule d'Eau 

Mer de chouchoux
Villa Lucilly : guétali

<<<  A l'entrée d'Hell-Bourg, la terrasse, "guétali", de la Villa Lucilly a malheureusement été affublée récemment d'un panneau de stationnement interdit ... Il y a une bonne centaine d'années, son ancien propriétaire, Monsieur Bonhomme, n'aurait certainement pas apprécié ...

>>> La rue du général de Gaulle, la rue principale d'Hell-Bourg, est pratiquement dans l'alignement du piton des Neiges, zébré de fils électriques  ...
Nous avons une pensée pour Auguste Lacaussade, qui séjourna non loin, alors qu'il écrivait Les Salaziennes ...

Hell-Bourg : rue principale

Panorama : cimetière d'Hell-Bourg
 De la rue du Général de Gaulle, nous tournons à droite dans la rue Amiral Lacaze, nous longeons la villa Folio (entrée à 4 euros), nous continuons vers le cimetière paysager d'Hell-Bourg, véritable jardin en amphithéâtre, 
havre de paix au milieu des montagnes, où repose le poète écossais William Falconer.

<<<  Revenant vers le centre-ville, nous rencontrons l'ancien hôpital militaire, devenu l'hôtel des Salazes, désormais fermé ... mais tout à côté, la bibliothèque, ex-pharmacie de l'hôpital, est un beau bâtiment en bois qui vient d'être rénové. Nous amorçons une descente vers la gendarmerie et le sentier des anciens thermes, les sources ayant disparu lors d'une crue du bras Sec en 1948.
Il est bientôt midi, nous allons au Ti'Chouchou, où, si je ne garderais pas un souvenir impérissable de la morue aux chouchoux, en bouillie, il n'en est pas de même pour le cabri massalé, remarquablement bon, et sans aucun os. Le porc aux brèdes était très honnête, même si la viande était un peu dure. Le tout est accompagné de riz,  de lentilles crémeuses et d'un rougail tomate. Service rapide, plats copieux, prix encore corrects pour cet écart hautement touristique ...

Demi-tour vers Salazie, pour remonter vers Mare à Citrons, en admirant au passage le Voile de la mariée (arrêt pause café du thermos d'Anne), puis le nouveau collège. Mare à Vieille Place et son belvédère sur la Roche Ecrite, Mare à Martins et le piton Plaine des Fougères, le Bé Massoune.  Le col Carozin est annoncé, et c'est la descente  vers le pont de la rivière des Fleurs Jaunes, la remontée vers Roche Plate, et enfin l'arrivée à Grand Ilet, annoncé par de bonnes effluves renommées ... 

>>> L'église de Grand Ilet, une des dernières petites églises en bois, a été reconstruite à plusieurs reprises depuis 1873, au gré des cyclones ... Et la troisième construction, à l'identique, en 1994, a été endommagée par le cyclone Hollanda ! L'édifice actuel date de 1996.

Grand-Ilet : chapelle
Grand-Ilet : pompe

  <<<  Non loin en face de l'église, cette vieille pompe publique, brevetée SGDG, issue des Fonderies de Pont-à-Mousson, semble être une rescapée d'un autre âge. Elle est hélas défigurée par un accessoire moderne - le robinet à poussoir- rendu nécessaire par la propension de certains à laisser les robinets traditionnels largement ouverts ...

Retour vers le grand Sud, toujours par la plaine des Palmistes, ce soir dans les nuages et sous la pluie ...
Nous aurons fait l'impasse sur Mare à Martin, Le Bélier, Bois de Pomme, Mare à Goyave, Ilet à Vidot ... à revoir une autre fois.

photos a. m.

 
Free counter and web stats