Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  Marché de noël au village de l'Eperon

Marché de noël au village de l'Eperon

Textes et photos désormais sur http://www.randoreunion.fr/p051209.html

Aujourd'hui, pas de sortie vélo, mais direction St-Gilles, non pas la plage et la carpette au soleil, mais le marché de noël du village artisanal de l'Eperon, autour des ruines de l'usine sucrière du même nom.
Circulation fluide, j'entrevois en passant le nouvel radar automatique de Pierrefonds, sur la quatre-voies, juste avant la sortie des cachalots, enfin l'ancienne sortie, puisque la balance est fermée depuis l'année dernière ... 
Le bouchon se situera en fin de quatre-voies de St-Gilles, mais la bretelle de sortie vers St-Gilles-les-Hauts est vite atteinte. 
A l'Eperon, déjà pas mal de voitures sur le parking, mais les jeunes placés à l'entrée vous indiquent les zones libres. 
Attention, ne soyez pas déçus, ce n'est pas le marché de noël de Strasbourg, ni même celui de Mulhouse, ou même de Manspach ... Ici, pas de profusion de guirlandes, de boules, de babioles importées à accrocher à vos sapins ... vous n'y trouverez que de l'artisanat. Et pas l'ombre d'un père noël non plus !

Zanpones

<<<   Ici, les zanpones (spathe de palmier) sont travaillés pour servir de réceptacles divers ... Déjà au 19è siècle, Jean-Baptiste Renoyal de Lescouble raconte dans son Journal d'un colon comment il les faisait tremper dans l'eau puis mettre sous presse pour les utiliser, semble-t-il, à la manière de bardeaux, pour recouvrir les murs de sa case ...

 >>> Un peu plus loin, Camy Bègue, route de la Petite France,  présente ses alambics à géranium. Objet décoratif, il est aussi utilitaire, c'est un brûle-parfum, sur un socle de bois de tamarin, de jacquier, ou de sapelli.
Avec son frère Jean-Yves, vous pourrez le trouver sur la route du Maïdo, en montant, sur la gauche, Maïdo Souvenirs. Vous aurez peut-être la chance d'assister à une cuite de géranium, sinon il vous en expliquera tout son parcours, de la plantation des boutures de géranium rosat à la récolte de l'essence ... mais le temps n'est plus, où on devinait au nez la position des alambics en montant sur la route du Maïdo, au milieu des champs de géranium et des pieds d'acacias ...

Alambics de Camy Bègue - Le Maïdo
Alambic à géranium réalisé par Camy Bègue

<<<   Sur un assemblage en pierre de la rivière des Galets, ou de lave volcanique, Camy Bègue réalise des alambics en miniature avec tubulure en cuivre, entonnoir, serpentin, vase florentin  ...  Si le matériel de distillation est le même, la mise en scène n'est jamais exactement la même et ainsi chaque pièce est unique.
ll ne vous reste plus qu'à déposer deux à trois gouttes d'essence, de géranium, bien sûr, et un peu d'eau dans le petit bac au-dessus, et d'allumer la bougie pendant une dizaine de minutes .... A surveiller tout de même !  Avec cela, les moustiques à chikungunya vont fuir ...

Maïdo Souvenirs aux Florilèges 2006

  >>> Un petit détour sur le côté par l'atelier des Margouillats, avec de superbes pendula à l'entrée, pour admirer les poteries : bols, plaques de portes, petites maisons créoles, tortues, lézards, tableaux aimantés ... Les potières semblent débordées par les commandes ...

L'atelier des Margouillats
Balance de l'Eperon

<<<  Sur la place centrale du village artisanal, l'ancienne balance et sa charrette sont envahies par les korbèy-dor -galaber (lantana camara), et surtout bien cachées aux yeux des touristes par les stands ... 
Il est temps de se restaurer. Au West Art café, on propose deux plats spécialement pour ce week-end : pour une dizaine d'euros, du porc à la bière avec riz (ou frites) et salade verte, ou des tranches de bœuf froid et du poulet, avec des frites, de la salade verte. C'est bon et le service est rapide. Le café est proposé avec un carré enveloppé de chocolat noir Mascarin !

  >>> Au delà de la place, voici le stand de Bruno Huet - Ti'Bru, de Saint-Pierre, avec ses bougies parfumées, combavas, bananes, caramboles, letchis, chouchoux, zattes, piments, cannes, vanille, savates, marmites ... Vous prendrez bien une dodo, des bouchons et dé-trwa samoussas ?

Nous passons devant des plateaux de bijoux divers, de poteries, d'artisanat du bois, de livre CDRom présentant l'île, prêt à poster, de galets découpés et peints, incrustés de bouteilles, de bois ...

Les bougies de Ti'Bru
Produits Soleil Réunion

<<<  Revenons vers le parking, un arrêt au stand de l'association pour l'insertion et la promotion de produits Réunion (AIPPR), une entreprise d'insertion à encourager, qui forme des jeunes inscrits à l'ANPE en proposant les produits Soleil Réunion.
L'association vend différents produits artisanaux du terroir, des confitures, des achards, des rougails, fabriqués comme dans l'tan lontan et que l'on ne trouve plus que très rarement. Rougail de brèdes mouroung (brèdes médaille), achards de baba figues, achards vacoas, et dans leurs achards de légumes, il y a des haricots verts ... Bien entendu, la qualité se paye, mais on n'est pas déçu.

>>> Repartons avant les embouteillages de l'après-midi ... la route est tranquille vers St-Pierre, et je ne vais pas manquer de remarquer au passage le nouveau radar automatique entre St-Leu et Etang-Salé, placé une dizaine de mètres après l'arrêt de car "La Veuve". Tout un symbole ...

Une autre exposition artisanale au village de l'Eperon en août 2004

photos a. m.

 
Free counter and web stats