Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  Dans l'Enclos, le sentier littoral

Dans l'Enclos, le sentier littoral ...
De la Roche Marquée vers le Brisant

 Revoir le début de la randonnée : de la route nationale 2 à la Roche Marquée ...

Lire également : Du Pas de Bellecombe à la route nationale 2

Goyaviers

<<<   Nous quittons la Roche Marquée et la Pointe du Tremblet et le bord de la falaise pour retrouver le sentier ONF officiel, tracé à plusieurs dizaines de mètres du rivage, au milieu d'une véritable forêt de goyaviers, peste végétale, certes, mais ô combien savoureuse ... A signaler certainement une inversion de chiffres d'unité et de décimale sur une des pancartes, la vierge au parasol étant située sur l'un deux à 1,7 km, alors qu'il s'agirait sans doute de 7,1 km, d'après déduction avec la signalétique concernant la Pointe du Tremblet, dans l'autre sens ...

 >>> Au passage, nous remarquons des orchidées sauvages, parfois en fleur, endémiques très certainement, qui ne poussent et fleurissent que dans leur milieu naturel, ce qui rendrait inutile leur cueillette par un pillard éventuel, leur déplacement ne serait-ce de quelques centaines de mètres pouvant leur être fatal ...

Orchidée sauvage en fleur
Tapis de goyaviers ...

<<<  Nous progressons sur des tapis de goyaviers trop mûrs, tombés des hauteurs, dont l'odeur âcre nous prend parfois à la gorge !  Dans cette atmosphère chaude et humide, les grains de goyaviers prolifèrent et les repousses vivaces dépassent parfois les genoux .... Vraisemblablement, le sentier ne semble pas souvent entretenu et les randonneurs ne sont pas légion ... Les équipes de l'ONF ont cependant accompli un travail remarquable de défrichement, en témoignent les amoncellement de fagots de bois de goyaviers de chaque côté du sentier (on pourrait en faire des fascines !), parfois mis intentionnellement en travers de traces non officielles ...
Nous marchons sur des coulées anciennes où la végétation a repris ses droits depuis longtemps. Les gratons dégradés alternent avec des zones où on devine des laves cordées, recouvertes de mousses, où s'entrecroisent les racines ...

  >>> Parfois, nous croisons des vacoas, Pendanus, dont les feuilles pendent des troncs, et où des lianes de vanille s'accrochent en s'élançant vers le ciel. Certains pieds femelles, aux pimpins énormes, feraient certainement le bonheur de Monsieur Damour ...

Pendanus, vacoa ...
Forêt de goyaviers

<<<  De temps à autre, nous bénéficions d'une trouée dans la verdure et nous pouvons profiter d'une vue vers le large au dessus d'un océan de goyaviers ! Quelques filaos, ici et là, se dressent, surnageant de cette mer verte. Le sentier tournicote, monte et redescend, se rapprochant ou s'éloignant du trait de la côte ... 
Cela devient ainsi un peu lassant de marcher en regardant continuellement ses pieds, entre racines et gratons, sans vue dégagée, dans la moiteur, alors que quelques dizaines de mètres à l'est, nous pourrions être au bon air frais du large et avoir une vision plus lointaine ...

  >>> Nous profitons donc d'un rapprochement du sentier ONF du rivage pour emprunter le sentier des pêcheurs, en limite de bord de falaise. Nous constaterons d'ailleurs, que par endroits, ils semblent se confondre, cependant il est compréhensible qu'un sentier à peine marqué, zigzagant parfois à quelques dizaines de centimètres du précipite, ne puisse être répertorié officiellement ...
Un grain passager venant de l'est nous oblige à mettre l'imperméable, au moment où nous avons un joli point de vue sur le piton de Crac ... Dommage il n'y aura pas de photo.

Vers le nord
Sentier des pêcheurs

<<<  Nous continuons ainsi notre marche vers le nord le long de la falaise, parmi les maniocs marron, en surveillant tout particulièrement nos pieds aux passages délicats, tandis que la houle tape inlassablement le pied de falaise ...

>>> Nous arrivons à la piste forestière de la Pointe des Brisants, dénommée autrefois le chemin 32, qui aboutit à la plate-forme de recherches géothermiques, aujourd'hui abandonnée, et dont un forage semble encore émerger d'une dalle de béton, enfouie parmi les herbes ...

Plate-forme de géothermie
Festin de pêcheurs ?

<<<  Nous poursuivons le sentier des pêcheurs vers le Grand Cap, dont chaque pointe recèle un boucan, parfois encore avec sa bâche, entouré le plus souvent de déchets divers, de boîtes de conserves ouvertes (dont des fameuses sardines Robert), - le comble pour un pêcheur, de bouteilles de bière, d'emballages ...

>>>  Nous dominons soudain une plate-forme, en dessous de la falaise originelle, viendrait-elle de la coulée de 1943, ou est-elle plus ancienne ? Une échelle de bois, dont les montants sont retenus en haut par des fils électriques amarrés aux racines d'un vacoa nous invite à la descente ... Nous abandonnons donc provisoirement le sentier.

Vers le Grand Cap et la RN2 (fin)

Echelle vers une plate-forme
photos a. m.

 
Free counter and web stats