Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  Grand Brûlé, sur la nationale 2
dossier : Les éruptions du piton de la Fournaise 

Grand Brûlé, sur la nationale 2

Le lundi 9 janvier 2006, dans l'après-midi, après une augmentation continue du trémor depuis quelques jours, des séismes sous le sommet lui-même du piton de la Fournaise, un regain d'activité intervient au cratère situé à flanc de rempart au pied du Nez Coupé de Ste-Rose : dans la soirée, une coulée atteint le Cassé de la plaine des Osmondes et dévale vers le Trou Caron ...  La route nationale pourrait-elle être atteinte ?
Nationale 2, coulée 2004, le mardi 10 janvier 2006 au matin
De la route nationale 2 dans l'Enclos, vers le nord-est : à droite du piton de Crac, un léger panache de fumerolles, au-dessous du nuage bourgeonnant, signale le cratère du 26 décembre 2005, toujours en activité le 10 janvier 2006 au matin. Alors que l'intégration de la route a été spécialement recherchée, afin de dénaturer le site au minimum, on admirera à droite la position du panneau routier, placé au beau milieu de la coulée ... Les points blancs ne sont pas des papiers sales, je vous rassure, mais servaient à délimiter le passage piétonnier, avant la réfection de la route !
Voir d'autres panoramas du volcan  

10 janvier 2006, vers 5h30

<<<   Le mardi 10 janvier, vers 5h30, cruelle déception : les nuages reflètent simplement les rougeoiements des coulées dans la plaine des Osmondes et quelques points incandescents sont encore visibles dans la descente du Cassé vers le Trou Caron. Ce seront les derniers ! Le long ruban rouge signalé cette nuit est déjà noir, figé ... mais certainement encore brûlant à l'intérieur ... et la lave peut encore circuler en tunnel !

 >>> Le soleil se lève sur la mer, derrière nous et illumine brutalement le rempart de Bois Blanc, dans la plaine des Osmondes. Le Nez Coupé de Ste-Rose est encore dans l'ombre des nuages qui prolongent le panache de fumerolles ...

Voir le site de l'éruption du haut du Nez Coupé de Ste-Rose :
la sortie au Nez Coupé le 6 janvier 2006 

Découvrir les photos d'Hervé DOURIS :
http://perso.wanadoo.fr/panoramas.re/

Soleil sur l'éruption
Piton de Crac et Nez Coupé

<<<   Il semblerait qu'un projecteur soit alors braqué sur la zone de l'éruption !

  >>> Un peu plus tard,  le piton de Crac s'illumine, mais le Nez Coupé est maintenant caché ... On peut distinguer par moments une fumée au niveau du piton de Jouvancourt : les laves accumulées dans la plaine des Osmondes mettent le feu à la végétation.
7h : nous écoutons les nouvelles de RFO ... il semblerait bien que ce soient les mêmes reportages que la veille à 18h !

Végétation en feu
L'attente ...

<<<  Sur la mer, vers le nord-est, une ligne de grains se dessine et avance rapidement vers l'Enclos ... Elle passera très vite et lavera les carrosseries. Les fumerolles se rabattent maintenant contre le rempart, vers le nord-est.
8 h : re RFO, idem ...

  >>> Nous nous déplaçons vers la coulée de février 2005, à la vierge au parasol : la coulée de cette nuit apparaît, entourée de deux bandes de végétation roussie ... Le front de la coulée semble s'être figé à mi-hauteur entre le Trou Caron et le Trou de Sable. Quelques fumerolles s'élèvent encore du bord du Cassé.

Au pied de la coulée de février 2005
Eruption en cours !

<<<  Comme une peu partout le long de la route, des panneaux ont été placés, parfois même directement cloués aux arbres : éruption en cours, il est formellement interdit de quitter la route et de pénétrer dans le sous-bois, il est interdit de tenter de marcher sur les coulées ...  ou plus administrativement, on y trouve punaisés les arrêtés préfectoraux in extenso.

>>> Les agents de la DDE veillent, jumelles à portée de main, mais pas l'ombre d'une nouvelle coulée ... Sœur Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?

Coulée 2004 - bras sud : M. Ilya Risovics, agent patrimonial forestier de l'ONF, basé à Bois-Blanc, qui s'occupe notamment d'accueillir les élèves en visite dans l'Enclos (de la maternelle au DESS), a installé une longue-vue sur pied -grossissement X 30-, et propose aux touristes d'observer le cratère d'un peu plus près.

Lire les articles du JIR consacrés à M. Risovics

Véhicule DDE
A la longue vue ...

<<<  Une excellente initiative pédagogique à signaler, déjà saluée lors d'une précédente éruption, lors d'une rencontre sur un sentier rejoignant les coulées à la mer en août 2004.  J'avais eu la chance d'assister à un cours pratique de botanique, fourmillant d'anecdotes. Revenons à la lunette : quelle différence avec le téléobjectif de l'appareil à photo ! Je me rends alors compte que, d'où nous sommes, le cratère est caché partiellement par un renflement à la base du rempart, plus sombre. Seul, un mince trait vertical rouge indique la position de la bouche du cratère, vue de profil, mais lorsque les projections sont assez hautes, alors une traînée vermillon est très nettement visible, mais fugitivement, au-dessus du renflement.

>>>  Plusieurs personnes vont pouvoir ainsi découvrir des projections qui vont se surpasser pendant une petite heure, et des touristes véhiculés par un tour opérator - cinq minutes d'arrêt - vont pousser des cris d'admiration à chaque salve un peu plus forte.
Et même le ti'car jaune de Ste-Rose vers St-Philippe va ralentir au passage ...

Il est plus de 10h, l'horizon du Cassé reste noir, je décide de revenir vers St-Pierre ... la prochaine fois sera peut-être la bonne !

Ti'car jaune

Sortie volcan précédente                                                         Sortie volcan suivante

photos a. m.
Free counter and web stats