Bienvenue à l'île de la Réunion

accueil >  sorties  >  L'éruption du 30 août 2006 - Au cratère Dolomieu, c'est la fête !

2 septembre 2006  -  ouverture de l'Enclos Fouqué
Au cratère Dolomieu, c'est la fête ! 

Point de vue de Gueule Rouge, 
balcon sur le feu d'artifice  (2)
page précédente  

dossier : les éruptions du Piton de la Fournaise

A la Soufrière

<<<  7h40 -  La Soufrière est immédiatement à votre droite, vous êtes sur le rebord nord du cratère Dolomieu à 2 520 m d'altitude ... Le soleil est encore bas, projetant l'ombre du rempart à l'intérieur du cratère. Au loin, vers le sud, à près de 600 m, un nouveau cône se dresse, surmonté de lueurs rouges qui se succèdent à une cadence infernale, rythmées par des claquements, et, à sa gauche, des fumerolles qui  flottent au pied du rempart sud ... 

C'est un remake, mais en mieux, de l'éruption du 4 octobre 2005, le cône actuel étant situé pratiquement à une centaine de mètres de la plate-forme d'observation aménagée à cette occasion !

 >>>  Tout autour du cône, les laves se sont épanchées à l'intérieur du cratère, d'un noir profond et brillant, tranchant avec le gris mat de la lave issue de précédentes éruptions. Mais la tentation d'aller voir au plus près est forte, et les plus courageux poursuivent leur cheminement vers le sud, dans le sens des aiguilles ... Vous doublez bientôt un petit monticule, derrière lequel vous vous apercevez que vous étiez à l'abri d'un petit vent frais venant de l'est, montant des Grandes Pentes.

La voilà, l'éruption !

Intérieur du cratère Dolomieu, vers le sud-ouest
Panorama vers le sud : à droite, le piton Kaf, et à sa gauche, le piton datant de l'éruption d'octobre 2005.

 
Piton de Crac

<<< 7h51 - Vers le nord-est, le piton de Crac, hypothétique vestige d'un ancien rempart d'une précédente caldeira (?), pyramide sombre au milieu de la végétation de branles, parfois recouverte de coulées récentes, qui brillent, non encore oxydées ... et on ne peut s'empêcher de songer au parcours de Bory de St-Vincent, avec ses compagnons, en 1801, parvenant au sommet du cratère après une montée à l'estime dans le brouillard depuis la côte ...

Le tour des cratères, la veille de noël 2004 ... avec la surprenante sortie du Père Noël de la Soufrière !

  >>> 7h54 - Avant l'arrivée au point de vue de l'ancien piton de Gueule Rouge, encore placé sur les cartes de l'IGN, mais désormais avalé par les remaniements incessants à l'intérieur du cratère, une échancrure dans le rempart permet déjà d'observer de plus près le cône ainsi que la fissure éruptive ayant déchiré le bord du cratère, devenue inactive, mais d'où s'élèvent encore des fumerolles ...

De même, vous trouverez sur les cartes la mention de l'enclos Vélain, zone effondrée au sud-est du cratère Brûlant, qui s'est formée en 1851, et qui va disparaître en 1943, pour former un cratère unique plus imposant, dénommé cratère Dolomieu ...

Le cône de plus près

Point de vue de Gueule Rouge

<<<  8h02 - Arrivée au second point de vue de Gueule Rouge : une trentaine de passionnés sont déjà présents, et dans le silence s'élèvent des ah! et des oh!, ponctuant les explosions, suivies immédiatement des projections s'élevant à quelques dizaines de mètres vers le ciel pour retomber sur les flancs du nouveau piton qui grossit progressivement ...

  >>> Son et lumière, avec un seul regret : jusqu'à la soirée d'hier, le lac de lave incandescente était encore visible, s'écoulant du cône égueulé pour déverser un torrent dans toute la partie nord-est du Dolomieu ...

Revoir l'éruption du 4 octobre 2005 dans le cratère Dolomieu

Cela saute !
Projections

<<<  De plus près, les projections montrent une étonnante palette de teintes, du rouge profond à l'orange presque jaune, suivant la température des particules ...

Alors que dans les Bas, certains patientent en attendant l'ouverture des boutiques pour la ruée vers les soldes, les amateurs de beau spectacle arrivent, les uns derrière les autres ...

>>>  Simples photographes amateurs avec compact, professionnels avec matériel imposant, pied, boîtiers reflex et téléobjectifs, tous sont présents pour immortaliser l'événement ...

Le pied, il faut le porter !
Cône de près

<<< Chacun cherche un angle de prise de vue nouveau, un premier plan, mettant en valeur la profondeur de champ ... Les appareils sont bloqués en mode rafale, pour ne pas rater l'instant de la détente maximale des projectiles ...

A visiter : http://www.cddv.net/ site du Centre de documentation et de diffusion sur le volcanisme, avec de nombreuses photos

Et un ...    Et deux ...    Et trois !
Le volcan est bon prince, il n'y a pas à guetter l'arrivée d'une vague aléatoire au loin, ce sont des jaillissements continus de lave en fusion, ponctués de bruits sourds, quelques dizaines de mètres au dessus de la bouche du cône ... Comme disait quelqu'un, cette fois, on en a vraiment pour son argent !

>>>  Une masse écarlate visqueuse sort de la bouche du monstre, laissant deviner l'imposant bouillonnement du lac de lave à plus de 1 200° ...

La nuit, cela doit être encore plus beau ! Ce serait formidable  si l'Enclos était ouvert dès 3h, permettant ainsi au marcheur moyen d'être en haut sur place avant l'aurore ...

Sa i pèt !  
Trakass pa mounwar, toultan i pèt !

<<<  Elle va progressivement se détendre, éclater en milliers de particules, projetées dans l'espace ...

>>> Spectacle sans cesse renouvelé, sans jamais baisser d'intensité ... De temps à autre, des effluves soufrées parviennent aux narines ... 

Ici, vous ne penserez plus à la feuille d'impôt reçue la veille, au trop perçu de la prime pour l'emploi que vous avez à rembourser, à vos vieilles douleurs de Chikungunya ...

Dispersion ...
Retombées ...

<<<  Les projections retombent encore incandescentes, leur ombre portée faisant des taches sombres sur la paroi ...

>>> 8h40 - la foule devient de plus en plus dense, et chacun s'éparpille le long du bord du rempart, derrière la chaînette aux maillons de plastique blanc et rouge ... Il y a de la place pour tout le monde !

Spectateurs
Langues de feu

<<<  8h50 - Ô temps, suspends ton vol ... mais il s'écoule inexorablement ... Déjà les nuages commencent à monter, venant de l'est. La météo avait bien fait les choses et s'était mise de la partie, elle n'avait pas menti hier soir dans ses prédictions, le temps superbe du matin devait se gâter par la suite. L'avenir appartient au lève-tôt ...

Restons les pieds sur terre, il faut songer au retour ... (3)

Cratère Dolomieu, éruption du 30 août 2006
Panorama vers l'ouest- nord-ouest : le cône de l'éruption du 30 août, à gauche, puis par derrière vers la droite, l'ouverture du cratère Bory, dominant le Dolomieu et le piton Kaf. Le point le plus haut est à 2 632 m.

   

Ce parcours est décrit, parmi  les "21 itinéraires du sommet du volcan à l'océan", dans le remarquable livre-guide de Jean-Luc Allègre, photographe-éditeur, 
"Le guide du piton de la Fournaise", Découverte et Randonnées. 
Cet ouvrage, paru récemment, comporte de nombreux conseils pratiques, des cartes et des photos, 
de paysages, d'arbres, de plantes et d'animaux rencontrés ...
Un livre de référence sur le volcan à commander chez JL.ALLEGRE@wanadoo.fr ou par  tél-fax  au 02 62 33 30 08.

photos a. m.
Free counter and web stats